[CHRONIQUE] 7 Secondes, de Tom Easton

02 - Easton, Tom - 7 SecondesAuteur : Tom Easton
Traductrice :
Émilie Gourdet
Éditions : Lumen
Pages : 369 pages
Date de sortie :  17 septembre 2015
ISBN-13 : 9782371020368
Genre : Young Adult, Science-fiction
Langue de lecture : Français
Titre original : Seven Second Delay
Langue originale : Anglais

Résumé :

Après un éprouvant voyage à travers un continent ravagé par la guerre civile, Mila a enfin atteint son but : les Îles. Elle espère se construire une nouvelle vie dans ce havre de paix, dont les habitants vivent tous avec une puce téléphonique à l’intérieur de la tête. Personne ne manque de rien, au point qu’on ne travaille que si on le souhaite. Mais pendant qu’on implante à la jeune fille, comme à tout un chacun, un téléphone personnel, on découvre un élément étranger à l’intérieur de son crâne… un appareil qui ressemble étrangement à une bombe !

Mila n’a plus le choix, elle doit fuir. Elle se retrouve pourchassée par tous les Agents du pays — à commencer par Adam, l’homme assigné depuis le début à sa surveillance, qui, grâce à la puce en question, peut voir par ses yeux et suivre ses moindres faits et gestes. Il ne se prive pas d’essayer de la raisonner. Mais Mila est bien décidée à exploiter son seul avantage : un décalage de sept secondes dans la retransmission. Sept toutes petites secondes d’avance sur ses poursuivants, et sept seulement, pour tenter d’échapper à l’implacable traque et de découvrir ce que fait cet objet étrange dans son cerveau. Qui l’a mis là ? Et pourquoi ?

Une impitoyable course contre la montre commence, qui pousse peu à peu Mila dans ses retranchements. Contrainte de faire preuve d’une inventivité permanente, elle doit exploiter toutes les failles du système et rivaliser de sang-froid, de réactivité et de ruse pour survivre. Tout cela, alors que l’ennemi murmure à son oreille !

Chronique :

Me voici aujourd’hui pour vous parler de l’une de mes dernières lectures. Ce nouveau titre publié mi-septembre chez Lumen m’a directement donné envie de le découvrir. Le résumé promettait une histoire pleine de rythme et de rebondissements, et en bonne geekette que je suis, il me tardait de plonger dans cet univers futuristico-technologique pour suivre les aventures de Mila, jeune adolescente obligée de prendre la fuite à peine arrivée dans les Îles.

Force m’est de reconnaître que, même si j’ai relevé plusieurs petites choses qui m’ont un peu chiffonnée pendant ma lecture, j’ai tout de même passé un excellent moment entre les pages de ce livre qui se lit avec beaucoup de plaisir et de facilité.

Commençons par l’univers imaginé par l’auteur. J’ai beaucoup apprécié retrouver au fil de ma lecture des endroits connus et que j’ai déjà eu l’opportunité de visiter. Je ne sais pas vous, mais moi, ça me procure systématiquement une sensation encore plus agréable, comme si j’étais un peu à l’intérieur du livre avec les personnages. Encore une fois, nous avons ici une histoire dans laquelle l’auteur nous montre certaines des dérives de la technologie, une fois que l’homme en devient esclave. C’est un côté anticipatif que j’apprécie beaucoup dans mes lectures, d’autant que je suis plutôt très intéressée par toutes les nouvelles technologies, même si parfois certains progrès ne manquent pas de m’effrayer quant au manque de vie privée qu’ils peuvent entraîner… C’est totalement le cas ici avec ces téléphones implantés dans la boîte crânienne de tout un chacun, et qui permettent de visualiser en temps presque réel ce que la personne visualise… j’en ai des frissons dans le dos rien qu’à y penser !

Cet univers donc, mélangeant à la fois l’aspect futuriste et technologique et les endroits connus, m’a fait véritablement plonger tête première dans l’intrigue. C’est donc là un des points forts de ce roman, même si j’ai presque eu un petit goût de « trop peu » tellement cet univers était prometteur de bien des choses et aurait pu selon moi être décliné en plusieurs tomes (j’étais d’ailleurs persuadée en entamant ma lecture qu’il s’agissait d’un premier tome et non d’un one-shot).

En ce qui concerne l’intrigue, c’est là à mon sens que le bât blesse un peu. On a ici affaire à une histoire de course poursuite qui se met assez rapidement en place, et va durer pendant l’essentiel du livre. Ne me méprenez pas, j’ai beaucoup apprécié, l’auteur ne nous laisse pas le temps de nous ennuyer, les pages se tournent rapidement, on fait le plein d’action à chaque paragraphe ou presque. Mais l’univers était tellement accrocheur que j’aurais peut-être préféré en apprendre davantage sur le monde imaginé par l’auteur et avoir un tout petit peu moins d’action au profit du développement de l’intrigue et des relations entre les personnages. Ceci dit, la sauce a quand même pris puisque j’ai passé un excellent moment avec ce livre. Disons que ces petits points plus nuancés sont ce qui m’a fait passer à côté du coup de cœur que j’aurais pu avoir pour ce roman.

J’ai beaucoup aimé suivre Mila, héroïne badass et au caractère bien trempé, qui ne se démonte pas, se bat, s’enfuit, court, encore et toujours, bien décidée à échapper à ses poursuivants. On n’en apprend pas énormément sur elle mais ce que j’en ai vu m’a beaucoup plu. Sa relation avec Adam est également un des points positifs de ce récit. J’ai apprécié les voir évoluer par transmission interposée. J’aurais même aimé en voir plus, j’ai trouvé que le livre se terminait plutôt brusquement, en me laissant carrément sur ma faim, en mode « euh… et ça finit là, comme ça ? »
Au rang des personnages secondaires, Julian m’a beaucoup intriguée, et j’aurais également aimé en apprendre davantage à son sujet.

En bref, 7 Secondes est un livre qui ravira les férus de technologie qui veulent un livre plein d’action, où les scènes s’enchaînent à un rythme effréné sans jamais s’arrêter. Malgré quelques petits points plus mitigés, j’ai passé un excellent moment de détente entre ses pages et regrette même qu’il s’agisse d’un standalone plutôt que d’un premier tome tant l’univers imaginé par l’auteur m’a agrippée.

Ma note :

Note 4

gothic-tink-purple-fairy

Laisser un commentaire