[CHRONIQUE] Dirty, de Cheryl McIntyre

McIntyre, Cheryl - Getting dirty McIntyre, Cheryl - Dirty 2 - Playing Dirty McIntyre, Cheryl - Dirty 3 - Talking Dirty McIntyre, Cheryl - Dirty 4 - Fighting Dirty McIntyre, Cheryl - Dirty 5 - Staying Dirty

Auteur : Cheryl McIntyre
Éditions : Auto-publication
Pages : 59 + 61 + 56 + 57 + 60 pages
Prix : +/- 0,89 € par épisode
Date de sortie : 28 février 2014
ISBN-13 : 978-0-98-903661-0
Genre : New Adult
Langue : Anglais

Résumé :

Three. This is my number. It’s the exact sum of reasons I continue to go on.
One: To strengthen my body. Make it strong. Make it a machine. Make it so that what happened before can never, ever, happen again.
Two: To help others find their own strength so that what happened to me, what happened to my Olivia, doesn’t happen to them.
And three: My favorite—to find the bastards that took my life away and make them pay for what they did.This is what my life is now. A dead man, inside a scarred body, living only for revenge.

Chronique :

Dirty is a series of 5 short novellas (approximately 50-60 pages each) available as e-books. Before starting my review on this series, I have to warn you that it contains sexually explicit and violent scenes, and therefore is recommended for readers over 18 only.

Link (short for Linken) Elliott is the owner of a gym, and after what happened to him and his girlfriend Olivia four years ago, he is broken and thirsty for revenge.

Five. That’s how many surgeries it took to repair all the damage. The damage caused to my body. Not my mind. Not my heart. There’s no repairing those. […] Fourteen hundred and sixty. That’s the number of days I shouldn’t have been living. If this is living. I feel dead inside.

Rocky is a girl (yes, a girl named Rocky) who experienced something awfully traumatic when she was in high school and in a way, she stopped living after this event.

I’m angry.
It took two years of therapy to figure that out.
I’m scared.
It took one night of sleeplessness to accept that.
I’ll never be the same.
I’m still coming to terms with that one.

The Dirty series is the story of how they meet, how they get to know each other despite of their physical and psychological scars, and how they find a coping mechanism to what happened to them and how they try to move on and get their life back.

I knew there was something there with her, some kind of story. I didn’t know what it was, but I felt it when I looked at her. Loss and pain. It doesn’t matter the how or the why. Scars like that are universal.

Across the whole series, the chapters alternate between the points of view of Link and Rocky, so we get to know them better and see how each of them react to what they live.

The pitch of the series is far from light-reading and left me shivering at some points, but it is also so well-written that the characters are 100% realistic and we can but understand their fears or thirst for revenge.

From the first pages on, I knew I could no longer leave Link nor Rocky, I had to read more to know whether they would succeed in finally getting a life back. This series got me through all sorts of emotions… positive as well as negative! It has been a real roller-coaster, but the kind you want to get back in the moment it stopped.

There are several sexually explicit scenes across the books, though I found they were perfectly timed in the story and well-written, so they did not make me uneasy and they did not disturb me at all.

The author’s writing is fluid, vivid, dynamic and straight to the point, which is I think exactly what was needed for this type of story, and it makes the reading completely addictive and convincing. You feel like you are an observer to each and every scene that you are reading, and living them instead of only reading them in a book. I could not let that book down once I had started it, and the cliffhanger at the end of the episodes is another trick that got me going.

I want to thank Cess from Les histoires de Cécile as I discovered this series through her review and it is now one of my favourites for 2014, that I would really enjoy re-reading as it reads really quickly (the whole series is slightly over 250 pages)! I would not have expected it as the contents is heavy, but it sounds all so true that you cannot stop reading it once your start.

As I said, I went through all sorts of emotions while reading the Dirty series and that is also what makes me give it 5 out of 5 stars.

*****

Dirty est une série de 5 nouvelles courtes (environ 50-60 pages chacune) disponible en e-books. Avant de commencer à parler de la série, je me dois de vous avertir qu’elle contient plusieurs scènes violentes et à caractère sexuel explicite, et qu’elle est donc à ce titre réservée à un public âgé d’au moins 18 ans.

Link (diminutif de Linken) Elliott est propriétaire d’une salle de sport, et après ce qu’il a subi avec sa petite-amie Olivia il y a quatre ans, c’est un homme brisé et assoiffé de revanche.

(traduction personnelle)
Cinq. Le nombre d’opérations nécessaires pour réparer les dégâts. Les dégâts causés à mon corps. Pas à mon âme. Pas à mon cœur. Ces dommages-là sont irréparables. […] Mille quatre cent soixante. Le nombre de jours où je n’aurais pas dû vivre. Si l’on peut appeler ça vivre. Je me sens mort à l’intérieur.

Rocky a vécu quelque chose d’extrêmement traumatisant lorsqu’elle était en secondaire (au lycée) (oui, une fille qui s’appelle Rocky)  et d’une certaine manière, elle s’est arrêtée de vivre après cet événement.

(traduction personnelle)
Je suis en colère.
Il m’a fallu deux ans de thérapie pour m’en rendre compte.
J’ai peur.
Il m’a fallu une nuit sans dormir pour l’accepter.
Je ne serai plus jamais la même.
Je n’arrive pas encore à le digérer.

La série Dirty nous raconte l’histoire de leur rencontre, de comment ces deux êtres brisés vont réussir à s’apprivoiser en dépit des cicatrices physiques et psychologiques, de comment ils vont adopter un mécanisme d’adaptation et essayer d’évoluer après ce qui leur est arrivé, pour retrouver une vie aussi normale que possible.

(traduction personnelle)
Je savais qu’il lui était arrivé quelque chose. Je ne savais pas ce que c’était, mais je l’ai senti lorsque je l’ai regardée. La perte et la douleur. Peu importent le comment ou le pourquoi. Des cicatrices comme celles-là sont universelles.

Tout au long de la série, les chapitres font s’alterner les points de vue de Link et Rocky, nous permettant ainsi de mieux apprendre à les connaître et d’appréhender leurs réactions face à ce qu’ils vivent.

Le sujet abordé dans cette série est loin d’être léger et m’a fait frissonner plusieurs fois, mais il est également très bien traité et écrit de telle façon que les personnages sont 100 % crédibles et nous ne pouvons que comprendre leurs peurs et leur soif de revanche.

Dès les premières pages, j’ai su que je ne pourrais plus quitter Link et Rocky, je devais en savoir plus, découvrir s’ils parviendraient finalement à recouvrer le cours de leur existence. Au cours de ma lecture, je suis passée par toutes sortes d’émotions, à la fois négatives et positives. Une véritable montagne russe du style de celles où l’on veut retourner à peine le premier tour fini.

Les livres contiennent plusieurs scènes plutôt explicites, mais j’ai trouvé qu’elles étaient parfaitement intégrées dans l’histoire et bien écrites, donc absolument pas dérangeantes.

La plume de l’auteure est fluide, vivante, dynamique et directe, ce qui convient parfaitement aux besoins de l’histoire et rend la lecture absolument addictive et convaincante. J’ai eu l’impression d’être observatrice des scènes et de les vivre en même temps que les personnages plutôt que de n’en être que la lectrice. Une fois ma lecture commencée, j’ai été absolument incapable de lâcher ce livre, et les cliffhanger de fin d’épisodes y sont aussi pour quelque chose.

Je tiens à remercier Cess du blog Les histoires de Cécile (vous pouvez découvrir sa chronique de la série ici) car c’est grâce à elle que j’ai découvert cette série qui figure à présent parmi mes lectures favorites de 2014, que je relirai avec grand plaisir car il s’agit d’une lecture rapide (la série complète dépasse à peine les 250 pages) ! Je ne m’y attendais pas le moins du monde au vu de l’intrigue assez pesante voire glauque, mais ce récit est tellement crédible et réaliste qu’il est impossible de l’abandonner une fois commencé.

Comme déjà mentionné, je suis passée par toute une palette d’émotions au cours de ma lecture de la série Dirty, et c’est ce qui lui vaut la note coup de cœur de 5 sur 5.

Ma note :

Note 5

heart-purple-3-icon

gothic-tink-purple-fairy

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.