[CHRONIQUE] Le journal d’une âme rêveuse, de Camille Pujol

Bonjour les p’tits elfes !

Nous voilà déjà en mars ! Que le temps file… En ce début d’année, je suis pas mal occupée, notamment avec les séances de kiné suite à ma blessure au genou, et donc très peu présente ici. Mais si tout continue à évoluer comme ce fut le cas ces dernières semaines, je devrais bientôt pouvoir arrêter les séances pour poursuivre mes exercices à la maison et à la salle de sport (et oui, cette fichue blessure – rupture du ligament croisé antérieur accompagnée de lésions méniscales pour celleux qui n’auraient pas suivi mes déboires – m’aura au moins apporté la reprise du sport comme effet bénéfique !). J’ai pu découvrir quelques romans plutôt sympathiques pendant mon immobilisation et entre les rendez-vous, et je viens aujourd’hui vous donner mon avis sur :

Auteur : Camille Pujol
Éditions : Michel Lafon
Pages : 222 pages
Date de sortie : 25 janvier 2018
ISBN-13 : 978-2-749934-03-7
Genre : Romance, YA, contemporain
Langue de lecture : Français

Résumé :

Alors que l’été touche à sa fin, Adélaïde annonce à Noah qu’elle part et ne souhaite pas le revoir. Tout ce qui reste d’elle désormais, c’est la clé d’une boîte postale qui accompagne sa lettre.

Dans cette boîte, Noah trouve une enveloppe contenant le journal d’Adélaïde. Celle-ci y décrit ses rêves, ses espoirs, mais aussi le drame secret que cache ce départ précipité. Mais Noah n’a pas dit son dernier mot, et si Adélaïde pense que tout est perdu, le garçon est déterminé à lui montrer qu’ensemble ils peuvent réaliser un nouveau rêve. Même s’il s’agit peut-être du dernier.

Chronique :

Le résumé de cette histoire m’a d’emblée intriguée. Qu’est-il arrivé à Adélaïde? Pourquoi est-elle subitement partie comme ça? Est-ce que le journal qu’elle a laissé à Noah apportera toutes les réponses? Va-t-il la retrouver? Que se passera-t-il ensuite le cas échéant?

Cette lecture n’aura pas fait long feu entre mes mains. L’alternance de chapitres au présent, entre Noah et ses amis, et les passages du journal et autres flashbacks donne beaucoup de rythme à la lecture. Plus le temps passe et plus je me rends compte que les romans à deux ou plusieurs voix me conviennent très bien, car ils me poussent plus facilement à enchaîner les chapitres et ma lecture avance ainsi assez rapidement.

Sans être révolutionnaire, l’intrigue captive et les pages défilent à toute vitesse. On veut en savoir plus, obtenir les réponses à toutes les questions qui se posent. Ce livre fait partie de ceux que je ne parviens pas à lâcher, tout en étant en plus très simple à lire. Bien que l’intrigue soit assez simple et même si j’avais deviné plusieurs points de celle-ci, la lecture reste intéressante et la fin, même si relativement prévisible, m’a mis une grosse claque. J’ai été très émue et n’ai pu retenir mes larmes tant l’émotion était forte.

J’ai trouvé le duo Adélaïde-Noah assez touchant, mais le roman est court donc les personnalités ne sont pas extrêmement fouillées

L’écriture est simple, facile à lire et très abordable pour tout type de lecteur. On la sent cependant parfois encore hésitante, mais la jeune autrice est plutôt prometteuse et je suivrai son actualité littéraire de près.

En bref, Le journal d’une âme rêveuse est une lecture facile et l’intrigue est bâtie de telle façon que les pages se tournent rapidement. J’ai passé un très bon moment entre les pages de ce livre et l’émotion était au rendez-vous malgré une intrigue parfois trop simpliste et facile à deviner. Si vous cherchez une lecture rapide, sans prise de tête mais non dépourvue d’émotions, je vous la recommande chaleureusement!

Laisser un commentaire