[CHRONIQUE] Meurtres à Château-Arnoux #1, Automne sanglant, de Gilles Milo-Vacéri

Milo-Vacéri, Gilles - Meurtres à Château-Arnoux #1 - Automne sanglantAuteur : Gilles Milo-Vacéri
Éditions : Nelson District
Pages : 272 pages
Date de sortie :  13 juin 2015
ISBN-13 : 9791093600123
Genre : Thriller / Policier
Langue de lecture : Français

heart-purple-3-icon

Résumé :

Un automne sanglant s’abat sur la commune provençale de Château-Arnoux : deux morts sont retrouvés dans la mairie, alors que des tableaux ont disparu. Devant des indices troublants, la Section de Recherches réclame des renforts et Paris missionne Enzo Battista, commandant de l’O.C.B.C. et spécialiste des oeuvres d’art, pour éclaircir cette sombre affaire.

Chronique :

Je tiens ici à remercier chaleureusement Gilles Milo-Vacéri, qui m’a fait l’immense plaisir de me proposer de découvrir son dernier roman en service presse via les éditions Nelson District, que je remercie également.

Il s’agit du troisième titre de l’auteur que j’ai la chance de découvrir, et force m’est de constater qu’il a encore fait mouche, avec cette fois un véritable coup de cœur, malgré une fin assez cruelle qui met les nerfs du lecteur à rude épreuve.

Gilles nous emmène cette fois en Provence, où le chant des cigales est perturbé par un double meurtre assorti d’un vol de tableaux dans les bâtiments de la Mairie de Château-Arnoux. Le commandant Enzo Battista, pointure de l’OCBC, est dépêché sur place, accompagné par la jeune Marania Le Goff, fraîchement arrivée de Polynésie pour apprendre aux côtés de son collègue dont la réputation n’est plus à faire.

J’ai retrouvé dans ce livre ce qui m’avait déjà beaucoup plu dans les deux précédents de l’auteur que j’avais pu lire, à savoir une plume efficace, dotée d’un humour sans pareil, ainsi que des dialogues vifs et incisifs qui donnent le ton dès les premiers moments.

J’ai une fois de plus adoré les personnages dépeints par Gilles : le commandant Battista, son mépris des règles et de la hiérarchie, son caractère d’ours mal léché tant qu’il n’a pas reçu sa dose de caféine par voie intraveineuse, son talent et son flair à toute épreuve. Le genre de personnage détestable dans la vraie vie mais qu’on adore voir évoluer dans nos lectures ! Marania Le Goff n’est pas en reste non plus et ces deux-là forment le duo parfait. Elle n’a pas sa langue dans sa poche, ne se laisse pas marcher sur les pieds et sait faire fonctionner ses neurones !
Les personnages secondaires m’ont eux aussi captivée : l’intrigante Sarina, le mystérieux Murdoch, Cyrille, le flic qu’on imagine un peu balourd mais finalement très perspicace, le Duc, qu’on prend un malin plaisir à détester…

L’intrigue est captivante, l’auteur nous entraîne au cœur de son enquête et sait maintenir le suspense et manier les rebondissements pour entretenir l’attention du lecteur et lui donner envie de poursuivre sa lecture sans reposer le livre. J’ai beaucoup apprécié cette enquête complexe aux ramifications diverses qui nous dépayse avec ses parfums du Sud, ses calanques, la Canebière…

Le livre numérique est divisé en deux tomes, dont le second sort le 10 juillet prochain, et sur lequel je vais me jeter dès que possible vu la fin atrocement sadique que nous a concocté l’auteur en clôture de ce premier tome…

En bref, entre la plume accrocheuse et efficace, l’intrigue captivante et les personnages parfois détestablement attachants, voici un premier tome coup de cœur, avec lequel je me suis véritablement régalée ! Merci Gilles !

Ma note :Note 5

gothic-tink-purple-fairy

One Reply to “[CHRONIQUE] Meurtres à Château-Arnoux #1, Automne sanglant, de Gilles Milo-Vacéri”

  1. Pingback: [C'EST LUNDI] C'est lundi, que lisez-vous #16/2015

Laisser un commentaire