[CHRONIQUE] Meurtres à Château-Arnoux #2, Venise Pourpre, de Gilles Milo-Vacéri

04 - Milo-Vacéri, Gilles - Meurtres à Château-Arnoux #2 - Venise PourpreAuteur : Gilles Milo-Vacéri
Éditions : Nelson District
Pages : 245 pages
Date de sortie :  10 juillet 2015
ISBN-13 : 9791093600130
Genre : Thriller / Policier
Langue de lecture : Français

heart-purple-3-icon

Résumé :

Enzo Battista, commandant de l’O.C.B.C. et spécialiste des œuvres d’art, est en charge de l’enquête sur les deux meurtres survenus dans la mairie de Château-Arnoux.
Mais l’enquête s’avère plus compliquée qu’il n’y paraît, avec des ramifications à l’étranger, et l’opération Venise Pourpre s’amorce…
Entre révélations qui s’enchaînent et spectres ressurgis de la Seconde Guerre mondiale, Enzo et son lieutenant Marania Le Goff vont avoir fort à faire s’ils veulent en sortir indemnes.

Chronique :

Je tiens tout d’abord à remercier encore une fois les Éditions Nelson District et Gilles Milo-Vacéri pour avoir eu pitié de mes nerfs mis à rude épreuve avec la fin intenable du premier tome et pour m’avoir donc permis de découvrir la suite des aventures d’Enzo, Cyrille et Marania dès leur sortie.

Au début de ce deuxième tome, nous reprenons donc l’action là où elle s’était arrêtée à la fin du premier volume. Autant vous dire qu’on est replongé dans le bain de l’action et du suspense directement, et ça fait du bien ! Comme à son habitude, Gilles Milo-Vacéri ne nous laisse pas de répit, il n’y a pas de temps mort dans son intrigue. L’enquête complexe de nos héros va les emmener cette fois pour une opération spéciale en Italie, au cœur de la mafia, où ils vont traiter avec le « Capo di tutti Capi », le Parrain lui-même. L’enquête évolue, les indices se recoupent dans la tête de notre enquêteur hors du commun et aux manières parfois peu orthodoxes, jusqu’à atteindre un point final en apothéose.
Ce volume nous fait également vivre plusieurs émotions différentes, que ça soit l’inquiétude, le stress, le soulagement, la peur, l’incompréhension, l’empathie, la tendresse… Toute une belle palette de sentiments distillés çà et là par l’auteur pour rentre ses personnages encore plus humains et attachants.

Le trio Enzo-Marania-Cyrille m’a énormément plu, et plus encore le duo Enzo-Marania est juste parfait ! Ce pauvre divisionnaire peut bien se tenir, je pense que ses ulcères ne sont pas prêts de s’arranger ! Ce deuxième volet de l’histoire nous permet de découvrir les personnages principaux plus en détail, d’approfondir la relation qui se construit peu à peu entre eux également, et nous amène aussi à rencontrer de nouveaux personnages secondaires qui apportent tous leur pierre à l’édifice d’une intrigue captivante. J’ai ainsi beaucoup apprécié la mamma italienne éplorée, le Parrain mafioso qui nous ferait presque oublier qu’il est un bandit de haut vol, mais aussi Sam et Helen, qui apportent une note de douceur à l’ensemble de l’histoire.
Chose est sûre, s’il prenait l’envie à l’auteur de nous proposer une nouvelle histoire aux côtés d’Enzo et Marania, je serais plus que ravie de la découvrir tant ces personnages ont fait mouche chez moi ! J’étais triste de devoir les laisser à la fin de ce livre pour tout vous dire…

Au fil des lectures (il s’agit du quatrième titre de l’auteur que je découvre), Gilles Milo-Vacéri confirme de plus en plus sa place de « plume à valeur sûre » dans ma bibliothèque pour le genre policier. Je me délecte de son habileté à distiller les indices au compte-goutte et à jouer avec les nerfs de ses lecteurs, en ne révélant les clés de l’enquête qu’en toute fin de récit. Sa plume est efficace, tantôt acérée tantôt drôle, mais toujours juste et fluide. Vraiment, c’est un régal pour mes papilles de lectrice !

Voici donc un nouveau coup de cœur pour moi avec la fin de cette enquête aux rebondissements multiples. Si vous êtes à la recherche d’un bon polar rythmé, aux ramifications complexes et aux personnages atypiques mais non moins attachants, je ne peux que vous recommander ce livre !

Ma note :Note 5

gothic-tink-purple-fairy

3 Replies to “[CHRONIQUE] Meurtres à Château-Arnoux #2, Venise Pourpre, de Gilles Milo-Vacéri”

  1. Pingback: [C'EST LUNDI] C'est lundi, que lisez-vous #17/2015

    1. Caladhiel Post author

      Mais tellement! Lorsque je suis plongée dans un de ses livres, ça coule de source, ça se lit tout seul et je ne parviens plus à reposer ma liseuse…

      Répondre

Répondre à Caladhiel Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.