[CHRONIQUE] Obsessed, de Jo Gibson

Gibson, Jo - Obsessed

Auteur : Jo Gibson
Éditions : K-Teen
Pages : 384 pages
Date de sortie : 27 mai 2014
ISBN-13 : 978-1-61-773238-6
Genre : Thriller YA
Langue : Anglais

Résumé :

Le résumé proposé par l’éditeur contient selon moi beaucoup trop de spoilers et j’ai donc choisi de le cacher. Néanmoins, si vous souhaitez le lire – en toute connaissance de cause donc -, cliquez simplement sur le lien ci-dessous!

Cliquez pour afficher/masquer le résumé-spoiler :

The Crush I

Michael Warden is smart, sweet, gorgeous – the total package. Which is why some of the girls have decided to have a little contest. Whoever hooks up with Michael first will be the winner. There’s just one problem. One of the girls has been harboring a secret crush on Michael for years. She’ll do anything to be his girlfriend. She’ll play the game. She’ll win his heart. She’ll beat the competition…to death.

The Crush II

Michael Warden has experienced the dark side of love. He has survived the advances of a psychotic stalker. He has endured her deadly game of obsession. And now he is free from her web of lust and lies. But Michael has a surprise waiting for him. His secret admirer is still out there. Watching. Waiting. Plotting her next move. And if Michael thinks he can escape her this time, he’s wrong…dead wrong.

Chronique :

“Obsessed” is a YA thriller divided into two parts: The Crush I and The Crush II, and it had me hooked up right from the very first pages.

It stars a group of teenagers who work at Covers, a teenage nightclub. Some sing, other perform, other do magic tricks, while the others cook, bartend or keep themselves busy with lighting the show.

Michael Warden is one of the singers. He is the typical smart, sweet, gorgeous UCLA freshman all girls want. And the girls at Covers are no different: some of them even decide to have a contest between them, and whoever gets to date Michael for two weeks is the winner. There is only one problem. One after the other, all girls dating Michael end up mysteriously murdered.

I really liked both parts of “Obsessed” and even though I had guessed what the clue was in the second part, I could not leave the book aside. I had to read further, to make sure I was right and to know how it all would end.

Indeed, the plot is compelling and forces us to keep on reading to know what is happening to all these girls. When the first part ends, we think it is all solved and settled, but just when we start to breathe and feel comfortable again, the author strikes back and it starts all over again.

This is a reading I truly enjoyed, and I will probably read Jo Gibson’s next book, “Twisted”, to see what she has in store for us.

The author’s writing is quite simple and easy to understand, which makes “Obsessed” a good choice for someone who would like to start reading in English. The vocabulary used is easily understandable, even to a non-native speaker.

I gave the book 4 out of 5 stars since I had difficulties to link with Michael’s character. He keeps jumping from one girl to the next without really grieving the previous one, and I found this a bit too unrealistic. I cannot help but think that any boy noticing every girl he’s been dating gets killed would probably stop dating any new girl until the killer gets caught. This disturbed me quite much, so this is why I did not give 5 stars to this book.

*****

“Obsessed” est un thriller YA divisé en deux parties : The Crush I et The Crush II. Ce livre m’a captivée dès les toutes premières pages.

Il met en scène un groupe d’adolescents qui travaillent au Club Covers, un bar-club pour adolescents. Certains chantent, d’autres jouent la comédie, réalisent des tours de magie, pendant que les autres cuisinent, servent au bar ou règlent les éclairages pendant le spectacle.

Michael Warden est un des chanteurs. Il est le jeune universitaire type, intelligent, mignon et gentil que toutes les filles veulent séduire. Et les filles de Covers ne sont pas différentes des autres : certaines d’entre elles décident d’ailleurs d’organiser un concours, dont la gagnante sera celle qui sera parvenue à sortir avec Michael pendant deux semaines. Et les ennuis commencent. L’une après l’autre, toutes les conquêtes de Michael se font assassiner par un mystérieux tueur.

J’ai vraiment apprécié les deux parties de “Obsessed”, et même si j’avais deviné l’intrigue de la seconde partie, ça ne m’a pas empêchée de vouloir poursuivre ma lecture. Je voulais continuer, être certaine d’avoir deviné correctement et surtout, je voulais savoir comment tout allait se terminer.

L’histoire est réellement captivante et nous oblige à continuer la lecture, on a envie de savoir ce qui arrive à toutes ces filles. À la fin de la première partie, on pense que le mystère est résolu, que tout est bien qui finit bien. Puis, juste au moment où on recommence à respirer et où on est de nouveau à l’aise, l’auteure frappe un grand coup et c’est reparti pour un tour !

Il s’agit donc d’une lecture que j’ai incontestablement appréciée, et je lirai certainement « Twisted », le livre suivant de Jo Gibson, pour voir ce qu’elle nous réserve encore.

Le style de l’auteure est relativement simple et facile à comprendre, ce qui à mon sens fait de « Obsessed » un bon choix pour quelqu’un qui voudrait se lancer dans la lecture en anglais. Le vocabulaire utilisé est assez compréhensible, même pour un non-natif.

J’ai donné à ce livre la note de 4 sur 5, car j’ai éprouvé quelques difficultés avec le personnage de Michael. En effet, il « volage » d’une fille à l’autre sans vraiment prendre le temps de faire son deuil de la précédente, et j’ai trouvé ça très peu réaliste. Quel jeune homme dont chaque partenaire finit assassinée continuerait à flirter de la sorte sans se préoccuper du danger ? Cet élément m’a assez bien dérangée, et c’est pour cela que je n’ai pas donné une note de 5 sur 5.

Ma note :

Note 4

gothic-tink-purple-fairy

2 Replies to “[CHRONIQUE] Obsessed, de Jo Gibson”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.