[CHRONIQUE] Outlander T1 – Le chardon et le tartan, de Diana Gabaldon

Gabaldon, Diana - Outlander 1 - Le chardon et le tartanAuteur : Diana Gabaldon
Traducteur : Philippe Safavi
Éditions : J’ai Lu
Pages : 860 pages
Prix : 16€
Date de sortie : 20 août 2014
ISBN-13 : 9782290065242
Genre : Romance historique
Langue de lecture : Français
Titre original : Outlander
Langue originale : Anglais

Résumé :

1945. Claire passe ses vacances en Écosse, où elle s’efforce d’oublier la Seconde Guerre mondiale auprès de son mari, tout juste rentré du front. Au cours d’une balade, la jeune femme est attirée par un mégalithe, auquel la population locale voue un culte étrange. Claire aura tôt fait d’en découvrir la raison: en s’approchant de la pierre, elle se volatilise pour atterrir au beau milieu d’un champ de bataille.
Le menhir l’a menée tout droit en l’an de grâce  1743, au cœur de la lutte opposant Highlanders et Anglais. Happée par ce monde inconnu et une nouvelle vie palpitante, saura-t-elle revenir à son existence d’autrefois ?

Chronique :

Je remercie les Éditions J’ai Lu pour leur confiance et la découverte d’un univers qui m’était tout à fait inconnu jusqu’ici.

En effet, j’avais toujours clamé que je ne lirais jamais de fiction historique, tout simplement parce que l’histoire et moi… ça fait deux ! Mais, quand j’ai vu l’engouement que cette saga provoquait, et après avoir lu le résumé de ce premier tome, je me suis laissée tenter. Eh bien force est de constater que même s’il m’a fallu très longtemps pour en venir à bout vu mon emploi du temps et ma fatigue chronique, j’ai apprécié le voyage, au sens propre et figuré !

Après un début un peu lent (il faut bien installer l’univers et l’intrigue, et puis… c’est un joli pavé de plus de 800 pages !), l’auteure nous fait voyager à travers les Highlands et leurs us et coutumes du XVIIIe siècle. Même si je suis loin d’être férue d’histoire, j’ai beaucoup apprécié toutes les recherches qui ont dû être effectuées pendant le processus d’écriture, et qui ont pour résultat un livre plus que crédible et réaliste à souhait. J’ai véritablement eu l’impression de vivre l’aventure aux côtés de nos héros. Les paysages et endroits/monuments décrits sont tellement criants de vérité qu’il m’a suffi de fermer les yeux pour m’imaginer y être.

La palette de personnages que l’on rencontre est vraiment très variée, et tous apportent quelque chose au récit. J’ai énormément adhéré au personnage de Claire, femme de caractère qui ne se laisse pas faire par les hommes écossais parfois avares de bonnes manières. Quant à Jamie, autre personnage principal, j’avoue (au risque de me faire huer) avoir des sentiments plus partagés. Il est absolument réaliste et crédible, mais contrairement à certaines lectrices, je ne suis absolument pas tombée sous son charme.
Au rang des personnages secondaires, mes préférées ont été Madame Fitz et Geillis Duncan.

En conclusion, ce livre m’a emmenée dans les Highlands au XVIIIe siècle et je ressors de ma lecture enrichie de leçons d’histoire, de culture écossaise et légendes celtiques, ainsi que d’images de paysages magnifiques. J’aurais cependant davantage apprécié ma lecture si ce tome « intégrale » avait été scindé en deux volumes plutôt qu’un gros pavé dont la police plutôt petite ne facilitait pas forcément la lecture. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je n’ai finalement accordé qu’une note de 3.5 sur 5.

Ma note :Note 3

Ce livre a été lu et chroniqué dans le cadre de mon partenariat avec le blog Book’n’love. Vous pouvez donc retrouver ma chronique ici également.

gothic-tink-purple-fairy

4 Replies to “[CHRONIQUE] Outlander T1 – Le chardon et le tartan, de Diana Gabaldon”

  1. emyss

    Ayant lu tous les tomes sortis, je dirais que le premier n’est pas très long. mais dans cette edition je ne sais pas s’ils ont compilé le 1 et le 2…
    rassure toi je n’ai pas été subjuguée par Jamie non plus, du moins pas encore à ce tome là^^
    J’espère que tu liras la suite!

    Répondre
    1. Caladhiel Post author

      Je pense qu’ils ont compilé les 2 premiers tomes oui, parce que ça faisait 860 pages écrites tout petit petit… et le tome 2 en fait 960!
      Pour Jamie, c’est mort pour ma part, mais je lirai le tome 2 avec plaisir pendant mes congés de fin d’année 🙂

      Répondre
  2. bouchondesbois

    Il faudrait que je m’y penche sérieusement, cette série m’intrigue au plus haut point. Mais du coup, je vais essayer de me procurer les tomes séparément, pour pouvoir davantage les apprécier 🙂

    Répondre
    1. Caladhiel Post author

      Sinon tu peux aussi lire cette intégrale, mais partie par partie. C’est juste que pour ma part je suis incapable de m’arrêter en plein milieu d’un livre 🙂

      Répondre

Répondre à Caladhiel Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.