Pourquoi j’ai abandonné Ready Player one?

Bonjour les p’tits elfes!

Me revoilà avec une nouvelle chronique, et je pense qu’il s’agit, depuis la naissance de ce blog, de la première de ce genre… La voici donc:

Auteur : Ernest Cline
Éditions : Michel Lafon
Pages : 405 pages
Date de sortie : 15 mars 2018
ISBN-13 : 978-2-7499-3535-5
Genre : Dystopie, Science-Fiction, YA
Langue de lecture : Français
Langue originale : Anglais
Titre original : Ready Player One
Traducteur : Arnaud Regnauld

Résumé :

2044. Sur une Terre surpeuplée, les ressources manquent et les conditions climatiques sont catastrophiques. Comme la majeure partie de l’humanité, Wade Watts passe son temps dans l’OASIS, un monde virtuel où chacun peut être tout ce qui lui chante. Et comme la majeure partie de l’humanité, Wade rêve de devenir l’héritier de James Halliday, le créateur de l’OASIS. Mort sans laisser de successeur, ce dernier a créé une véritable chasse au trésor qui guidera les plus doués vers le butin. Des millions de concurrents s’y sont cassé les dents. Mais quand Wade résout la première énigme, la partie reprend… Car les autres joueurs ne reculeront devant rien pour obtenir la victoire. Wade n’a plus le choix : pour survivre, il doit gagner.

Chronique :

Le résumé me tentait énormément, et j’en avais entendu de très bons échos sur la blogosphère anglophone au moment de sa sortie. Le trailer du film de Steven Spielberg a achevé de m’en convaincre, ce livre était fait pour me plaire! Et pourtant… j’ai dû me résoudre à abandonner ma lecture à environ 25%.

Dès les premières pages, j’ai eu une sensation bizarre. J’entamais cette lecture en m’attendant à une intrigue pleine d’action – une chasse au trésor, vous pensez bien, je m’attendais à mille et un rebondissements! Or, les premières pages sont fort « théoriques », remplies de notes de bas de page qui cassent le rythme de ma lecture. Heureusement, ces notes ne sont présentes que pendant quelques pages.

Wade prend ensuite la parole. Je me dis que ça va donc démarrer, et que les pages vont commencer à se tourner les unes après les autres sans que je ne voie le temps passer. Et… au moins jusqu’à l’endroit où je me suis arrêtée, il n’en est encore rien. On est toujours dans le quasi contemplatif et la description de l’Oasis et ses fonctionnalités. Je conçois que ça soit nécessaire à la construction de l’intrigue, mais le rythme est tellement loin de ce à quoi je m’attendais que la déception est double. Et la frustration intense… je peine à avancer alors que j’ai très envie d’en savoir plus!

Si l’on ajoute à cela le texte imprimé en police de taille assez réduite, les interlignes quasi inexistants, les marges très étroites, on obtient une lisibilité qui ne m’est pas confortable et me fatigue les yeux, et qui n’arrange donc rien à mon cas avec ce roman… Je suis persuadée que sa lecture en numérique m’aurait mieux convenu, après avoir modifié les paramètres pour rendre le texte plus aéré.

Je dispose d’assez peu de temps à consacrer à la lecture en ce moment, et j’ai donc besoin de lectures qui me happent entre leurs pages dès les premiers chapitres. Ce ne fut malheureusement pas le cas avec cette lecture. J’en suis la première frustrée et déçue, j’avais TELLEMENT envie d’aimer et dévorer ce roman!

Ce qui m’amène à me poser une question. Et si j’en avais attendu trop? Et que de ce fait, la déception soit encore plus amère? Je suis convaincue que j’aurais pu apprécier ce roman si je n’en avais pas eu d’attentes aussi élevées. Tout comme je suis convaincue également que ce n’était pour moi pas le bon moment pour cette lecture.

Je conclurai donc en disant que pour moi, à l’instant T, ça ne l’a pas fait, mais je pense que je redonnerai une chance à ce roman à un moment qui sera plus propice pour ce genre de texte, car je reste vraiment sur ma faim par rapport à l’envie que j’avais de découvrir cette histoire! Mais me forcer à le continuer maintenant n’aurait pu que m’en dégoûter et biaiser encore davantage mon ressenti, et m’amener à la panne de lecture.

La prochaine sera la bonne, espérons-le!
Et vous, l’avez-vous lu? Avez-vous vu le film au cinéma? Qu’en avez-vous pensé?

À la prochaine les p’tits elfes!

4 Replies to “Pourquoi j’ai abandonné Ready Player one?”

  1. Logarithme Neperien (@HelenePtitelfe)

    Je l’avais commencé il y a plusieurs années en VO mais j’avais arrêté car je ne connaissais pas vraiment les références citées et le niveau était un peu dur, de mémoire. Tu as bien raison d’arrêter si ce n’est pas le bon moment. Gros bisous ma sister elfique <3

    Répondre
    1. Caladhiel Post author

      Merci ma belle! Je suis déçue de ne pas avoir accroché, mais je n’avais pas envie de me retrouver avec une panne de lecture… Gros bisous!!

      Répondre

Répondre à Caladhiel Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.